Questions sur la prière
As-salamou ^alaykoum. J'ai vu qu'en Chine, chez les Hui, les femmes dirigeaient la prière devant des hommes et des femmes, y-a-t-il un avis chez les hanafites comme quoi la femme peut diriger la prière?
wa 'alaykum salâm Chez les hanafites le fait que l'imam soit un homme est une condition de validité.

Es-selamu aleykum En quoi consiste la prière surérogatoire Tarawih ?
wa 'alaykum salâm Il s'agit d'une prière de 10 fois deux unités de prière avec dix salutations, que l'on prie durant après le 'Isha durant le mois de Ramadhan.

As Salam 'alaykoum,est-ce vrai que le musulman vivant dans un pays non musulman ce n'est pas obligatoire pour lui d'aller faire la prière du vendredi en assemblée ?
Wa 'alaykum salâm, En effet il s'agit d'un avis qui s'appuie sur le fait que les hanafites ont posé comme condition, la résidence dans une ville (miçr) dans laquelle se trouvent un gouverneur et un juge qui appliquent les règles juridiques islamiques et exécutent les peines légales (hudûd). Il s'agit dela définition de cette condition donnée par l'auteur de la Hidâya.

Salam alaykoum je voulais avoir quelques renseignements sur la priere des hanafites. J'ai grandi en France mais avec l'apprentissage de l'école malikites. Habituellement le tarawih javais l'habitude de faire 2 unités de prières et là ils en faisaient 4, Durant les 4, ils récitaient deux sourates à chaque fois, alors que d'habitude les 2 premières unités on dit deux sourates mais les deux dernières que la Fatiha, Et je trouvais que c'était assez rapide alors que d'habitude on a le temps
Wa 'alaykum salâm, La prière de Tarâwîh chez les hanafites est de 10 fois 2 unités avec une salutation toutes les deux unités. Le fait de les prier liées, de manière délibérée, en s'asseyant toutes les deux unités et en saluant uniquement après la quatrième unité, est valable bien que déconseillé. De plus, ajouter une sourate [ou trois versets] dans toutes les unités des prières surérogatoires est une obligation mineure (wâjib). Quant à la lecture, ce qui est préconisé, si l'imam craint que les gens « fuient » ou délaissent les tarâwîh, est qu'il réduise la longueur de la lecture tout en respectant les règles [de lecture] et non de lire rapidement. (marâqi al-falah)

SelamAleykum WaRamatullahi Wa Barackatuhu, durant le namaz est ce qu'au bout de 3 gestes par mouvements elle s'annule ? Ou est ce que c'est au bout de plusieurs gestes comme le fiqh Malikite ? Il ya beaucoup de divergence à ce sujet.
wa 'alaykum salâm, L'invalidité de la prière après 3 gestes successifs est un avis rapporté dans l'école. L'avis le plus correct (açah) définit l'invalidité lorsque les gestes sont tels qu'une personne exterieure, au regard de ces mouvements répétés, est certain que l'individu n'est pas en train de prier. (marâqî al-falâh)

Salamu alaykum ! J'ai lu que 'Allama Ibn 'Abidin a dit que les premiers hanafites ne levaient pas le doigt durant le tachahhoud, tandis que les modernes le lèvent durant " la ilaha ". Je recherche une preuve textuelle (hadith, paroles de sahabi, tabi'i...) qui pourrait soutenir l'avis des premiers hanafites qui ne levaient pas le doigt, en connaissez-vous ? Baraka Llahu fikum !
Wa 'alaykum salâm, Les deux versions existent dans l'école. La première rapporte le fait de ne pas lever l'index (c'est le mashhûr) et la seconde consiste à lever le doigt durant la négation dans la profession de foi. Les mashâ`ikh ont retenu la première version et les savants postérieurs (et non uniquement "modernes") de l'école, dont l'Imam al-Shurunbulâlî, ont adopté la deuxième version, justement parce que le premier avis est en contradiction avec les textes et la pratique. Donc en présence de deux avis, ils ont retenu l'avis en conformité avec les hadiths authentiques, même si ce n'est pas l'avis mashhûr de l'école.

As Salam alaykoum. Est-il vrai que nous ne pouvons pas faire des salat nabiyy si nous avons des prières obligatoires non faites lors de notre jeunesse. En clair, nous devons obligatoirement rattraper nos prières obligatoires avant de faire ce genre de prières surérogatoires, ou on peut quand même les faire en ayant quand même ces prières à rattraper ? Barak Allah oufik.
Wa 'alaykum salâm Il est permis de réaliser des prières surérogatoires (ex. : tarâwîh) bien qu'ayant des prières (obligatoires) à rattraper, qui seront néanmoins une priorité. De même qu'il est permis de prier sur le Prophète - sur lui la grâce et la paix -

Bonsoir . Je veux savoir comment prier dans les détails. Je suis une Musulmane pratiquante mais je veux acquérir beaucoup plus de savoir parcequ'il se peut que je me trompe dans ma manière de prier et dans ma manière d'invoquer.
Bonsoir, Il est impossible d'expliquer la modalité de la prière au travers de ces cours messages. Si vous souhaitez vous instruire à ce sujet, je vous invite à consulter la page de l'Institut Asharite qui propose des formations adaptées.

Salam 'alaykum. Sur quels degrés de latitude peut-on se baser pour déterminer l'heure du fajr et du 'icha ? Certains autorisent le 12°degré, quand est-il pour le jeûne ? BarakAllahufikum.
Wa 'alaykum salâm. Les angles de position du soleil retenues sont 15 et 18 degrés. Ces deux références sont primordiales durant le mois de Ramadan car la prise en compte de 12° pour l'aube implique que l'on continue à manger au delà de l'apparition de l'aube franche (al-fajr al-çâdiq). En revanche la prise en compte de 12° pour les prières ne pose pas problème dans la mesure où la prière reste dans son temps qui court jusqu'au lever du soleil.

As salamou alaykoum. Pouvez-vous préciser, pour la mosquée, les temps autorisés et non autorisés concernant la prière dite de salutation de la mosquée (tahiyatu l-masjid) ? Et si c'est un temps non autorisé et que je rentre dans la mosquée, que dois-je faire ou dire pour saluer la mosquée ? DjazakAllah
Wa 'alaykum salâm, Tout d'abord les temps où il n'est pas valable d'accomplir les prières qu'elles soient obligatoires (fard) ou de moindre obligation (wajib), et durant lesquelles les prières surérogatoires sont fortement déconseillées : 1 - au lever du soleil jusqu'à ce qu'il soit nettement élevé au dessus de l'horizon (une 1/2 heure environ après le lever). 2 - Au zénith jusqu'à sa déclinaison. 3 - Au moment du pâlissement du soleil jusqu'à son coucher. Ensuite les temps où il est déconseillé d'accomplir des prières surérogatoires : 1 - À l'apparition de l'aube (à part la sunna du fajr); après la prière du fajr 2 - après la prière du 'Asr et avant la prière du Maghreb 3 - Dès l'apparion du khatîb (ce lui adresse le prêche du vendredi, des fêtes...) jusqu'à la fin de la prière et durant l'annonce (iqâma) de la prière, en dehors de la sunna du fajr ; avant et après la prière du 'Aid ; entre la réunion des prières à 'Arafat et Muzdalifa ; et lorsque le temps dont on dispose pour accomplir la prière prescrite est trop court. (Nûr al-id

salam alaikum En ce moment a la mosquée on prie icha 1h30 après maghreb alors que dans le calendrier icha est bien plus tard, je peux prier avec eux ? Si oui, est ce que nos épouses a la maison peuvent également prier 1h30 après maghreb ? JazkaAllah khairan
Wa 'alaykum salâm, L'heure de la prière du 'ishâ` correspond à la disparition des lueurs rouges (à un certain angle de positionnement du soleil en dessous de l'horizon). C'est ainsi que son heure est calculée. Toute prière accomplie avant son temps est invalide. À tel point que celui qui prie en pensant que le temps n'est pas encore entré, verra sa prière invalide même s'il est avéré que le temps était bien entré. (marâqî al-falâh)

Salam 'alaykum Je voudrais avoir quelques renseignements sur la question du repentir. Je prend le cas d'une personne qui commet un péché et souhaite se repentir par la suite. Qu'entend-on par repentir ? Est-ce le simple fait de demander pardon ou est-ce que les deux unités de prières sont indispensables ? Ou les deux à la fois ? Barak Allahou fik
Wa 'alaykum salâm, Le repentir est exigé immédiatement après un péché. Il consiste à regretter d'avoir accompli ce péché, à réparer les conséquences (notamment lorsqu'il s'agit d'avoir fait du tort à une tierce personne) et enfin à ne plus recommencer. Ce sont les piliers du repentir. Ensuite, il existe des traditions prophétiques sur des prières et des invocations particulières en faveur du repentir qui n'ont pas le statut d'obligations.

Celui qui n’a pas prié pendant sa jeunesse (par ignorance de la véracité/réalité de l'islam) doit-il rattraper toutes ses prières ? Contexte : personne qui a grandi en France ayant une mère musulmane, mais n'ayant pas fait l'effort de connaitre l'islam.
wa 'alaykum salâm, La prière est une obligation pour tout musulman, pubère et doué de raison. Elles devront être rattrapées en dehors des trois temps durant lesquels le rattrapage des prières n'est pas valide. (nûr al-îdâh)

As salamu alaykoum. J'aimerai avoir une réponse détaillée sur la façon de réparer l'oubli des piliers dans la prière. Et savoir si l'oubli de n'importe quel acte wajib se répare simplement par des prosternations de réparation après le salam ou s'il y a des cas particuliers.
Wa 'alaykum salâm. L'oubli d'un pilier (rukn) invalide la prière et implique obligatoirement de la refaire. Quant à celui qui retarde, avance ou répète un pilier dans la prière, devra nécessairement faire une prosternation d'inadvertance (sujûd al-sahû). L'oubli involontaire d'un acte wâjib nécessite un sujûd al-sahû et l'oubli d'une sunna n'a pas d'incidence. La modalité de cette réparation : une seule salutation à droite est suffisante avant de réaliser deux prosternations, le tashahud et la salutation finale. (cf. nûr al-îdâh)